Notre évêque, Mgr James l’a annoncé à la fin des Journées Eucharistiques Missionnaires : l’année 2017-2018 sera dans le diocèse de Nantes « l’Année des Jeunes ».  Pour le dire de manière simple, le diocèse  veut « mettre le paquet » sur les généra-tions qu’on ne voit plus guère dans nos églises : celle des adolescents  et celle des jeunes adultes.

Cette Année des Jeunes « tombe à pic » pour nos deux paroisses ! En effet, à partir du mois de Janvier, nous allons lancer une messe  dominicale mensuelle particulièrement destinée aux jeunes adultes et aux jeunes familles qui ne viennent pas habituellement à l’église. Parce qu’il faut être lucide :  pour des jeunes qui ne sont plus initiés à la foi chrétienne, pousser la porte d’une église, se retrouver isolés au milieu d’une assemblée de personnes aux cheveux grisonnants, entonner des chants très éloignés de leur culture musicale, et ne pas comprendre grand-chose au rituel qui se déroule, c’est très peu attirant …

Voilà pourquoi, nous avons demandé à une équipe de paroissiens, regroupée autour de  Françoise et Henri Barrière, de lancer cette messe mensuelle, messe à laquelle nous avons donné le nom de « Maranatha » (qui est le dernier mot de la Bible et qui signifie en araméen : «Viens, Seigneur »).  Un dimanche soir par mois, à 17h,  une « Messe Maranatha » sera donc  célébrée dans l’église de Saint Vincent des Landes.

La tonalité caractéristique de cette messe tient en un mot : la joie.  Une joie qui se déploiera  en quatre harmoniques :

1- l’accueil chaleureux : le climat sera le plus fraternel possible. Dès le parvis de l’église, les portes ouvertes et l’équipe d’accueil  manifesteront la joie qu’ont le Christ et ses disciples de recevoir largement et sans exclusive tous ceux qui veulent les rejoindre. « Qui que tu sois, rejoins-nous ! ».

2- La  louange : les chants de louange seront particulièrement mis en valeur. En effet, la louange manifeste avec force la présence du Christ ressuscité qui saisit de sa joie l’assemblée des croyants. Les chants et la musique, dans un premier temps, seront ceux du groupe Glorious. Un grand écran, installé dans le chœur, permettra de projeter le texte de ces chants.

3- l’initiation : tout en respectant la liturgie qui nous est donnée par l’Eglise, les acteurs de « Maranatha » seront attentifs à ce que les non-initiés ne se sentent pas perdus dans les rites eucharistiques, et de ce fait exclus de la joie commune. Le but, encore une fois, étant de permettre aux jeunes générations peu habituées aux codes de la « tribu » ecclésiale de se sentir à l’aise dans la liturgie.

4- la dimension intergénérationnelle : même si la génération visée est celle des jeunes adultes et des jeunes familles, toutes les générations seront les bienvenues, du bébé  aux grands-parents. Les enfants  seront tout spécialement accueillis, avec pour eux une grande liberté de mouvement : ils pourront à leur guise s’asseoir sur un tapis devant l’autel, puis ensuite retrouver  leurs parents, ou encore aller lire ou dessiner dans une chapelle latérale, selon leur désir. Comme dit le prophète Isaïe : « Jeunes et vieux se réjouiront ensemble ».

C’est d’ailleurs pourquoi, nous invitons toutes les personnes intéressées par ce projet Maranatha, quel que soit leur âge, à venir à l’église Saint-Vincent-des-Landes, le samedi 30 septembre, de 14h15 à 16h15. Nous avons besoin de toutes les bonnes volontés et de toutes les compétences : jeunes musiciens et chanteurs, mais aussi (de tous âges) personnes qui s’occupent de l’accueil aux portes, du verre de l’amitié, de l’aménagement et de la décoration de l’église, des bouquets de fleurs, de l’éclairage, de la sonorisation, de la prière des frères, de la sacristie, de la signalétique etc…

Notre investissement dans ce projet Maranatha, et notre enthousiasme à le porter, doivent être à la hauteur de l’enjeu. Car vous le voyez bien,  l’enjeu, c’est de permettre aux générations qui ne sont plus initiées à la foi chrétienne,  d’avoir contact avec le Seigneur Jésus dans l’Église, et d’y trouver leur joie.

Nous savons bien que  « Maranatha » ne sera qu’un moyen parmi d’autres pour rejoindre  la génération des jeunes adultes. Peut-être ne toucherons-nous (au moins au commencement …) que peu de monde. Mais cela ne fait rien. Humblement, nous offrons au Seigneur nos faibles moyens pour que, par son Esprit, il leur fasse porter du fruit.

Merci à vous, paroissiens de Saint-Joseph-du-Don et de Sainte-Croix-en-Châteaubriant de prier pour la réussite du projet « Maranatha » et de le faire connaitre.

Père Patrice

Tags:
1 Commentaire
  1. […] 30 septembre, dans l’église de Saint Vincent des Landes, l’appel lancé pour le lancement du projet Maranatha a été bien entendu ! Rendez-vous le 21 janvier 2018 pour la première messe […]

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

©2018 Paroisses Sainte Croix en Châteaubriant et Saint Joseph du Don 

NAVIGATION RAPIDE

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?